Tera dévoile Alliance : guerres de guildes et d'Alliances, champs de batailles PvP et instances

Tera dévoile les grandes lignes de sa prochaine mise à jour, Alliance. Au programme, un nouveau système politique pour soutenir une guerre entre trois Alliances composées de guildes, pour le contrôle d'une nouvelle ressource.

Hier, le groupe NHN qui exploite Tera en Corée du Sud et au Japon annonçait le changement de modèle économique du MMO d'action (en Asie, Tera sera prochainement distribué en free-to-play). Aujourd'hui, on en apprend un peu plus sur la prochaine mise à jour majeure de Tera (dont le titre coréen peut manifestement se traduire par « Alliance » ou « Fédération ») et, deréchef, on comprend mieux le changement de modèle.

Tera dévoile Alliance : guerres de guildes et d'Alliances, champs de batailles PvP et instances

Outre de nouvelles instances, la mise à jour « Alliance » s'articule autour d'une refonte du système politique, d'un gameplay amélioré pour les guildes (basé sur des guerres de guildes) et surtout l'intégration de mécaniques de sièges de forteresse et, nous dit-on, de PvP d'envergure.
Plus concrètement (et sous réserve de traduction depuis le coréen), la mise à jour créerait trois grandes Alliances (liées aux trois capitales que sont Velika, Kaiator et Allemantheia). Les guildes de joueurs pourraient rejoindre l'une ou l'autre de ces Alliances et combattre sous la bannière choisie (avec les autres guildes de son Alliance et contre les guildes des Alliances adverses), pour conquérir des territoires et ainsi récolter une nouvelle ressource très convoitée, permettant d'activer des compétences de haut niveau (chaque utilisation consomme un peu de cette ressource). La confrontation passerait à la fois par la réalisation de quêtes pour son Alliance et des confrontations PvP entre les joueurs.

On le comprend, les Alliances et les guildes devraient donc être amenées à forger régulièrement des unions ou les rompre en fonction des intérêts de chacun, mais aussi des victoires ou des défaites. Dans ce contexte, le système politique de Tera prend une nouvelle dimension : un rôle de Consul apparait (pour coordonner les Invasions, assurer les Défenses et gérer l'Intendance de son Alliance), supervisant des Commanders. Et à l'inverse des Vanarch (les dirigeants actuels de Tera), les Consuls ne sont pas élus par les joueurs, mais s'arrogent le pouvoir grâce à leur victoire sur les champs de bataille (les guildes gagnent des points en attaquant des avant-postes et conquérant des territoires ou en menant des actions de guérilla afin de voler les ressources des autres Alliances). Et le joueur occupant le rôle de Consul devrait pouvoir lever l'impôt (pour financer l'effort de guerre), octroyer des buffs à son Alliance ou encore accorder l'accès à certaines instances pour son Alliance.

Champ de bataille PvP
Champ de bataille PvP

La mise à jour intègre par ailleurs un nouvelle « zone de PvP de grande envergure ». Selon le développeur, elle pourrait accueillir deux équipes de 20 joueurs dans une vaste zone de siège où les joueurs s'affronteraient, notamment à l'aide d'engins de sièges et d'engins volants. Et dans la foulée, « Alliance » promet aussi de nouveaux raids : la Forteresse du Sorcier (un raid pour 10 joueurs), le Lieu Saint de Kelsaid et le Donjon de Kamai (deux raids inédits pour 20 joueurs).
En attendant de tester tout ceci sur pièce (à partir du 10 janvier en Corée, sans doute au cours des mois suivants en Occident), on comprend mieux l'évolution du modèle économique vers le free-to-play : ce gameplay très articulé autour d'affrontements entre joueurs nécessite des troupes nombreuses pour fonctionner efficacement. On imagine que le studio Bluehole espère remplir ses serveurs et initier un cercle vertueux d'affrontements grâce à la gratuité.

Réactions (34)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Tera ?

499 aiment, 142 pas.
Note moyenne : (696 évaluations | 44 critiques)
6,5 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Tera: The Exiled Realm of Arborea
(329 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

416 joliens y jouent, 961 y ont joué.