David Noonan présente les Hauts-Elfes

David Noonan (DN), interviewé par Ten Ton Hammer (TTH), nous parle de cette fameuse race aux oreilles pointues que tout le monde connaît et de ses aspects uniques dans le jeu.

David Noonan présente les Hauts-Elfes

TTH : La plupart des RPG sont divisés sur la façon dont il faut incarner les Elfes. Assez souvent ils collent assez bien à l'image de « Legolas » et sont de bons archers, mais plus fréquemment on les assimile à d'excellents magiciens, à de très bon soigneurs et de à de féroces combattants au corps à corps. Dans quel domaine les Hauts-Elfes de Tera n'excellent-ils pas ?

DN : Les Hauts-Elfes de Tera sont de façon générale assez bien répartis parmi les classes des joueurs – Cela fait partie de l'approche du jeu vis à vis de la conception. Il n'y a pas de « race X » qui tire un meilleur parti d'une « classe Y » . Ceci dit, la culture elfique favorise sans doute les sorciers et les pourfendeurs, et théoriquement un recensement de la population révélerait un pourcentage moindre de prêtres et de berserkers. Cependant, les Hauts-Elfes berserkers existent bien sûr, après tout l'un des PNJ les plus importants du jeu est un Haut-Elfe berserker.  

TTH : Quelle est la relation entre les Hauts-Elfes et la « Fleur de VIE » qui est mentionnée comme étant extrêmement importante dans l'histoire et la tradition de ce peuple ? Des quêtes tournent-elles autour de cet immense pouvoir, et comment les Elfes ont pu le contenir ?

DN : Les Elfes ont fabriqué la Fleur de Vie pour célébrer le mariage de leur Dieu créateur, Karas. Le fait que de simples mortels aient été capables d'instiller tant de pouvoir dans une simple fleur emplit Karas d'une immense fierté paternaliste. Il investi alors une part de sa puissance divine dans la fleur et enseigna aux Elfes les secrets de la magie arcanique. Les Elfes se montrèrent si aptes à l'étude de la magie que Karas décida de leur enseigner encore plus de choses.
Plus tard, lors de la guerre qui opposa les Dieux, la Fleur de Vie fut accidentellement endommagée et la magie qu'elle contenait commença à fuir, un peu comme une fuite de radiation dans une centrale. Pour empêcher ce fléau de se propager, les Elfes transférèrent la magie grâce à un puissance réseau magique qu'ils appelèrent le « Noyau ». Tout ce dangereux pouvoir se trouve désormais dans ce noyau sous le contrôle d'un seul Elfe qui sacrifie sa vie d'être mortel pour ne faire qu'un avec et le contrôler.
Croyez bien que beaucoup de gens -bons comme mauvais- aimeraient mettre la main sur tout le pouvoir que le Noyau représente. Alors oui, vous pouvez compter sur le fait que des quêtes seront basées sur ce sujet.  

TTH : Un passage de l'histoire fait référence aux Elfes du Vent, ça laisse entendre que cette faction dissidente pourra jouer un rôle dans l'intrigue de Tera. Les MMORPGS donnent souvent la part belle à ce qui est ténébreux et mystique (Elfes Noirs, Elfes de la Nuit, Elfes de Sang) ou bien à ce qui se rapproche de la nature (Elfes des Bois) ou même encore aux hybrides (Demi-Elfes) en ce qui concerne les factions elfiques dissidentes ou « impures ». Les Elfes du Vent, c'est quelque chose de nouveau, pouvez-vous nous parler d'eux et de pourquoi ils ont choisi une autre voie ? 

DN : La séparation entre les Hauts-Elfes et les Elfes du Vent s'est produite lors de la grande crise de la société elfique, quand la Fleur de Vie a été endommagée et qu'elle a détruit la patrie des Elfes. Le Noyau a été imaginé et créé par les Hauts-Elfes, les Elfes du Vent, eux, voulaient laisser le désastre se poursuivre pour -après- reconstruire par dessus une nouvelle société qui ne serait pas dépendante d'une seule source d'énergie. En plus de tous les problèmes qu'ils rencontraient les Elfes ont alors connu, en plus, une très grave guerre civile. Les Hauts-Elfes gagnèrent mais le souvenir de cette période reste si pénible qu'ils ne mentionnent presque jamais les Elfes du Vent – même si ceux si existent toujours. 

TTH : Généralement les Elfes et la diplomatie vont de pair. Est-ce que ça résulte d'un quelconque « bonus au charisme » que possèdent les Elfes ? Pouvez-vous nous parler des bonus que la race elfique aura ?

DN : Il n'y a aucun bonus de charisme, hormis bien sûr celui que vous octroyez à un personnage Haut-Elfe lors de sa création. Leur bonus racial implique la manipulation et l'extraction de l'énergie magique qui apportent quelques bénéfices efficaces. 

TTH : Lorsque l'on décrit la personnalité des Elfes il est souvent dit qu'un « Elfe peut généralement détecter les signes révélateurs de la colère, la tristesse ou l'amusement chez un autre Elfe mais qu'un non-Elfe ne verra jamais qu'un calme implacable ». Est-ce que ce calme apparent joue sur les emotes ou les animations du personnage ? Les Hauts-Elfes sont-ils les « Dirty Harry » de Tera ?

DN : C'est peut-être mon imagination d'écrivain qui me joue des tours, mais quand je regarde les animations de combat des Hauts-Elfes et leurs emotes j'y vois très peu de « gaspillage » émotionnel. Ils sont gracieux et déterminés. Même leurs emotes simples -le mouvement de votre personnage lorsqu'il se tient simplement debout, sans bouger- délivrent un langage corporel qui leur est propre. 

TTH : Je me suis promis de ne faire aucune référence à Elrond (oups, je viens juste de le faire) mais les Elfes sont-ils un pilier de la Fédération Valkyon – l'alliance des « bonnes » races que les joueurs vont servir - ? Forment-ils la colonne vertébrale diplomatique de la Fédération, et les joueurs auront-ils un rôle à jouer dans ce processus via des quêtes ?

DN : Les Hauts-Elfes vous diront certainement qu'ils sont le pilier de la Fédération, et il y a une certaine vérité là-dessous car lorsque les races se sont alliées pour faire face à la menace Argon les Hauts-Elfes étaient probablement les plus forts militairement parlant. Mais ils étaient aussi en crise et les Argons étaient aux portes de leur capitale. Il y a aussi probablement eu des troubles au sein des Hauts-Elfes à cause du fait que la Fédération Valkyon était une idée humaine et basée dans la cité des Humains.
Dans tous les cas, les Hauts-Elfes ne seraient pas grand chose sans leur propension innée à l'anticipation. Ils pourraient tout à fait dire « Nous verrons bien qui sera le pilier de la Fédération dans les cinq années à venir ». 

TTH : Avec le pouvoir, en général, vient l'arrogance, et l'histoire a démontré le complexe de supériorité que peuvent avoir les Elfes. Comptez-vous développer cet aspect via l'histoire et les quêtes ? Avez-vous des suggestions pour les rôlistes qui incarnent des Hauts-Elfes ?

DN : L'astuce est d'être fier de son héritage et de laisser la fierté prendre le pas sur l'arrogance – sans pourtant s'en cacher ou s'en irriter. Les Hauts-Elfes sont aussi capables de faire une séparation franche entre le général et le particulier. Par exemple, un Elfe pourrait dire « Mon ami Castanic, le lancier, est un allié formidable, même si les Castanics sont embourbés dans une vision à trop court terme et une attitude futile ». 

TTH : Pouvez-vous nous parler de l'orientation artistique et des options de personnalisation disponibles pour les Hauts-Elfes qui permettrons de faire de chaque avatar Elfe un personnage unique ?

DN : L'esthétique globale pour les Hauts-Elfes est définie comme une beauté raffinée. Ce sont des mannequins, pas des stars du rock ou des athlètes. Mais ça c'est juste pour le visuel, gardez à l'esprit qu'ils sont tout aussi capables physiquement que les autres. Nous avons créé beaucoup de modèles d'yeux et de cheveux pour la personnalisation -plus quelques bijoux qui habillent leurs oreilles pointues, mais il ne s'agit pas de boucles d'oreilles.

Berserker

Source : http://www.tentonhammer.com/tera/interviews/high-elves

  • En chargement...

Que pensez-vous de Tera ?

500 aiment, 142 pas.
Note moyenne : (697 évaluations | 44 critiques)
6,6 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Tera: The Exiled Realm of Arborea
(329 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

415 joliens y jouent, 964 y ont joué.